Skip to main content
Malnutrion obstacle réussite scolaire

La malnutrition : Obstacle majeur à la réussite scolaire !

La majorité des enfants qui vivent dans l’extrême pauvreté souffre de malnutrition.  Ils ne sont pas physiquement capables de suivre un enseignement secondaire de plein exercice.  Offrir une alimentation équilibrée ainsi que des soins de santé aux enfants qui rejoignent nos Villages est donc indispensable à leur réussite scolaire. 

« La nutrition est l’un des meilleurs moteurs du développement : elle déclenche un cercle vertueux d’améliorations socio-économiques, telles que l’augmentation de l’accès à l’éducation et à l’emploi ».
Kofi Annan, Ancien Secrétaire général des Nations-Unies

La malnutrition est aussi un problème socio-économique, qui retarde le développement dans le monde entier et dont les conséquences humaines sont inacceptables.  (Rapport Mondial sur la Nutrition, 2018).

L’adolescence est une étape cruciale de la vie qui conditionne la bonne nutrition et le bien-être des futurs adultes, aussi bien des femmes que des hommes.  De plus en plus de données internationales suggèrent non seulement que l’adolescence peut permettre de rattraper un retard de croissance (taille), mais aussi qu’une croissance optimale pendant cette période peut améliorer les fonctions cognitives.

Soigner la malnutrition permet donc une amélioration de la santé et de l’état nutritionnel des adolescents, mais aussi de rompre le cycle intergénérationnel de la malnutrition et de la maladie.

Mais garantir trois repas équilibrés par jour à plus de 20.000 enfants est un défi quotidien.

Les enfants que nous accueillons dans nos écoles ont tous souffert de la faim.  Lorsqu’ils arrivent dans nos Villages, ils ont souvent des troubles de concentration.  Ils sont peu actifs et s’endorment facilement.  Procurer aux enfants une nourriture équilibrée et riche en vitamines et protéines est la condition pour retrouver l’équilibre nutritif nécessaire à leur réussite scolaire. 

L’accès à une nourriture équilibrée dans des quantités suffisantes pour nourrir tous nos enfants est en tout temps un défi.  La nature se déchaîne trop souvent dans les régions du monde dans lesquelles nous sommes implantés.  Les sécheresses se suivent de typhon ou encore de déplacement de terrain... Et chaque fois que la nature se déchaîne, elle emporte avec elles les récoltes des paysans locaux.  La nourriture se fait donc rare et les prix augmentent !

Ce que nous faisons :

  • Soigner la malnutrition.

La majorité des enfants scolarisés dans nos Villages arrivent dans une situation de malnutrition plus ou moins grave.  De par l’accès à une alimentation équilibrée trois fois par jour et un suivi médical, les enfants guérissent de la malnutrition et peuvent se concentrer sur leurs études. 

  • Quête vers l’autonomie alimentaire.

La majorité de nos Villages disposent d’une serre permettant de cultiver des légumes pour la préparation des repas.  Les enfants sont invités à participer au travail du potager.  Ils apprennent des gestes qu’ils pourront transmettre à leur famille.  Être capable de cultiver un petit potager peu faire une différence significative pour les familles vivant dans l’extrême pauvreté. Certains Villages disposent également d’une ferme piscicole lorsque l’approvisonnement en protéines animales est plus difficile et onéreux.  Tous nos Villages disposent d’un accès à l’eau potable par l’acquisition de pompes à eau et de système de filtration d’eau.  Malgré cette quête vers l’autonomie alimentaire, les dépenses liées à l’alimentation de nos 20.000 élèves représentent encore un peu moins de 35% des frais généraux liés à la scolarisation des enfants dans nos Villages.

  • Bien manger, ça s’apprend !

L’alimentation est au cœur de notre projet éducatif.  Un enfant qui s’alimente bien est un enfant en bonne santé qui pourra se concentrer sur ses études.  Les enfants sont donc invités à apprendre à cuisiner.  Dans la cellule familiale classique, les enfants apprennent souvent à cuisiner auprès de leurs parents et – une fois qu’ils quittent la cellule familiale – ils sont capables de se cuisiner des repas équilibrés en toute autonomie.  Dans la configuration de nos Villages et au vu de la pauvreté dans laquelle ont grandi nos enfants, il est indispensable de leur montrer les bases de la cuisine et d’essayer de leur donner le goût de cuisiner.

L'une de nos élèves avec sa famille aux Philippines.